Discours de Christian COLOMBERO, président de l’A.R.C.M lors de la signature de la convention avec La Fondation du Patrimoine le 09 mars 2010.

Monsieur André PERRIN Conseiller général du Canton de Réchicourt, 1er vice président de notre association et représentant ce jour M. Philippe LEROY, président du Conseil Général de Moselle qui est retenu par ses obligations.

Mmes DEVINOY et BETKA Mr TOSI représentants de la La Fondation du Patrimoine,M. Alain CHATEAUX maire de la commune de Bourdonnay, Mesdames et Messieurs les Maires des communes avoisinantes.

Mr. Gabriel DISS, Conservateur du Musée de Vic/Seille, Mr Hugues DUWIG architecte du conseil général de Moselle. MM. Gilles PICARD et René COFFE successivement anciens maires de la commune de Bourdonnay., Mesdames et Messieurs les représentants de la DRAC, Mesdames et Messieurs les élus de la commune de Bourdonnay.

Monsieur Egon PIAIA président du Lions Club du Saulnois, chers amis Lions, Mesdames et Mrs les membres de l’ Association pour la restauration de la Chapelle de Marimont.

M. Philippe CREUX, responsable de l’agence Républicain Lorrain de Château-Salins qui se chargera de diffuser la bonne nouvelle

Mr Alain GONDOLFF maire de Fribourg, Mrs et . Mmes les membres de l’association de la chapelle d’Albeschaux située sur le territoire de la commune de Fribourg. Une petite pensée aussi pour M. Bernard JULLY, propriétaire du domaine de Marimont qui est absent ce jour pour raison de santé, mais il est représenté par son fils Patrick qui est également membre du conseil municipal de Bourdonnay.

Pour commencer, mes remerciements vont à Pascal BUISSON, notre webmaster qui anime notre site, à mon ami Jean Brice CAEN, directeur du Lycée Professionnel la Providence qui met ses locaux à notre disposition et nous offre les petits amuse-bouche que nous aurons tout à l’heure.

Je tiens à rappeler que le Lions Club du Saulnois est à la base de cette association. Lors de ma présidence j’avais ce projet en tête, sachez que je n’ai pas eu beaucoup de mal à ce que l’ensemble des membres du Lions me suivent dans cette idée. C’est un peu « notre projet de club ». Merci mes amis Lions.

C’est un grand moment pour notre nouvelle association, grâce à cette signature nous allons pouvoir commencer les travaux de restauration de la Chapelle et ce jusqu’au jour où la totalité sera faite. Nous avons conscience que c’est un dur labeur qui nous attend mais les personnes que j’ai rencontrées pour créer cette association ont montré une telle énergie et une telle volonté que j’ose croire que pour nous « rien ne sera impossible ».

Le but de notre association est de trouver les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet, la commune étant maître d’ouvrage - Sachez M. Chateaux et mesdames et messieurs les habitants de Bourdonnay, que nous sommes conscients que pour la commune il y a d’autres priorités actuellement. Vous venez d’entreprendre des travaux d’assainissement sur la totalité du village et la nouvelle station d’épuration. Travaux qui demandent au Maire de la commune une présence constante et une très grande énergie.

Avec la rénovation de la chapelle nous allons nous replonger dans l’histoire de Bourdonnay, autrefois petite forteresse romaine qui sécurisait la voie romaine qui allait de Metz à Strasbourg, ensuite château fort qui fut détruit par les troupes françaises sur ordre de Richelieu. L’ancien village de Bourdonnay qui se situait à quelques 200 m de la chapelle de Marimont, fut quant à lui détruit lors de la guerre de 30 ans puis le village reconstruit à son emplacement actuel.

Après plusieurs propriétaires successifs, le domaine de Marimont fut acheté par la famille JANKOVITZ qui fit édifier la chapelle sur les ruines d’une ancienne tour du château. En 1839, la famille JANKOVITZ donna à la commune une ferme à Rhodes, ainsi que des terrains et la maison que nous appelions « l’asile » tout ceci sous acte notarié et à condition que la commune de Bourdonnay entretienne la chapelle et le monument du cimetière. En 1882, le domaine fût mis en vente, il y eu plusieurs propriétaires successifs. Puis en 1945 la famille SCHATZ originaire de Sarreguemines racheta le domaine, monsieur Patrick JULLY exploitant le domaine de Marimont est le petit-fils.

Vers les années 1970 M. Alexandre ROUSSELOT, alors maire de la commune, entreprit la réfection de la coupole du cimetière et fit poser des feuilles de goudron sur la toiture de la chapelle de Marimont. M. Picard, maire, organisa un entretien annuel des abords de la chapelle qui se faisait chaque 1° mai et les habitants de la commune y participaient en grand nombre. Ensuite Mr René COFFE fit les démarches afin que la chapelle devienne propriété de la commune. Puis le flambeau fut transmis à M. CHATEAUX le maire actuel.

Suite à ce document notarial (cité plus haut) datant de plus de 130 ans rien n’a été entrepris par la commune entre la date de donation de biens et les années 1970, aussi c’est un devoir pour nous habitants et membres de l’association de respecter cet engagement et de tout faire pour rattraper cet oubli. Plusieurs mécènes sont près à nous aider financièrement mais ils nous demandent des devis de la totalité des travaux, nous allons partir à la quête de ces devis. Nous savons que nous pouvons compter sur l’aide des spécialistes de la Fondation du Patrimoine. Bien sûr après il nous faudra l’acceptation du CG 57 et de la DRAC pour que nous obtenions les subventions.

Je vous remercie de votre attention et je donne la parole à Mme DEVINOY représentante de la Fondation, puis à M.CHATEAUX maire de Bourdonnay et pour terminer ces allocutions, M. Perrin nous parlera au nom de M. Philippe LEROY président du CG57.

Christian COLOMBERO

Chapelle funéraire de Marimont
Avant les premiers travaux
Nettoyage des abords
Echaffaudage monté
La chapelle aujourd'hui